L'actualité de la semaine du 27 septembre au 3 octobre 2010

Publié le par lapetiteboite.over-blog.fr

France.

Le conseil de Paris a entériné l'accord entre la ville de Paris l'UMP et Jacques Chirac. Seuls les élus verts et quelques élus du parti de gauche ont voté contre cette accord ayant pour conséquence le retrait de la mairie de Paris en tant que partie civile dans le procès des emplois fictifs contre un dédomagement de 2 millions d'euros assumé conjointement par l'UMP et l'ancien président de la république. Cet accord met Jacques Chirac dans une position favorable dans le procès qui aura lieu en mars 2011, dans lequel il risque en théorie jusqu'à 10 ans de prison. Jacques Chirac est accusé d'avoir créé 21 emplois de complaisance lorsqu'il était maire de Paris de 1977 à 1995.

Dans une tribune au Monde, la totalité des députés de l'opposition demande la démission du président de l'Assemblée Nationale: Bernard Accoyer. Lors de l'adoption de la loi sur les retraites, Bernard Accoyer, avait arreté les débats avant que tous les députés socialistes puissent s'exprimer. Ce qui a fait dire au socialiste que "Mr Accoyer n'a pas su ou pas voulu, protéger une institution dont il est le garant ; il n'est plus digne à nos yeux de présider l'Assemblée Nationale". Les socialistes accusent le président de l'Assemblée Nationale de n'être qu'un pantin de l'éxécutif qui le presse de faire adopter les textes le plus vite possible, et de ne pas affirmer son pouvoir face au groupe UMP. Accoyer quant à lui a repondu qu'il n'avait fait que protéger le texte de l'obstruction parlementaire. Le président de l'Assemblée Nationale ne peut être destitué et a rarement été contesté dans l'histoire de la Veme république.

Le budget 2011 a été présenté par le ministre du budget Francois Baroin. Dans le cadre de la politique d'austérité du gouvernement, ce budget est présenté comme une cure d'amaigrissement, gel des transferts financiers aux collectivités locales, gel des salaires des fonctionnaires, gel des dépenses de l'Etat, non remplacement d'un fonctionnaire sur 2, diminution des dépenses de fonctionnement sont au menu. La France s'est engagée auprès de l'Union Européenne a ramener son déficit public à la hauteur de 3% d'ici 2013 (ce qui serait un valeur, une performance inédite depuis 50 ans). Le gouvernement a bâti son budget 2011 sur une prévision de croissance de 1,5%. Pour le ministre, ce budget constitue une rupture historique.

Le projet de loi sur l'immigration déchire la majorité. Actuellement examiné à l'assemblée nationale, le projet de loi d'Eric Besson (voirhttp://lapetiteboite.over-blog.fr/article-l-57349102.html) est l'objet d'âpres débats à l'assemblée, dus à la farouche opposition de la gauche mais aussi à la critique de certains députés UMP et nouveau centre. Malgré cela l'article prévoyant l'extension de la déchéance de nationalité (http://lapetiteboite.over-blog.fr/article-la-verite-sur-la-decheance-de-la-nationalite-fran-aise-56819796.html) a tout de même été voté d'une courte tête. L'intégralité du projet devrait être votée d'ici mercredi.

Après l'interview évènement où il annonce que Sarkozy n'a jamais été son mentor, les rumeurs du gouvernement sur le départ de Francois Fillon vont bon train. Dans une interview accordée à France 2, il révèle s'être longtemps opposé à Nicolas Sarkozy et ne s'être allié à lui que parce qu'il semblait être le meilleur candidat en 2007. Pour l'opposition la rupture entre Sarkozy et Fillon est consommée, ce qui a incité le premier ministre a calmé le jeu. 
http://www.gala.fr/var/gal/storage/images/media/images/actu/photos_officiel/sarkozy_et_fillon2/1157272-1-fre-FR/sarkozy_et_fillon_reference.jpg
Journée de manifestation pour les retraites qui a rassemblé 3 millions de personnes selon les syndicats, la police elle parle de 900 000 manifestants. Dans tout les cas, la mobilisation ne faiblit pas, le gouvernement lui reste inflexible, préférant jouer la montre, convaincu que le mouvement s'effritera avec le temps.

Phillipe de Villiers, a démissioné de la présidence du Conseil Général de vendée qu'il occupait depuis 1988. Invoquant son désaccord avec la réforme des collectivités territorialles comme raison à son départ - Phillippe de Villiers était affaibli par un rare cancer à l'œil - mais a aussi été mis en minorité dans son propre camp ce qui pourrait expliquer son départ. Son mandat a été marqué par quelques grandes initiatives comme le Puy du Fou ou encore le Vendée globe. Le président du MPF se consacrera donc à son mandat de député européen.

Face à la multiplication des annonces de menace terroriste du gouvernement, l'opposition dénonce une dangereuse mise en scène censée jouer avec la peur des francais.

International.

Ce Dimanche se déroulent les élections présidentielles au Brésil. Lula ne pouvant se représenter après 8 ans de mandat, c'est sa protégée Dilma Roussef qui représentera le parti des travailleurs du futur ex président lors de l'election. Cette dernière devrait être élue dans un scrutin à un seul tour. Lula quitte la présidence avec 80% de satisfaction, notamment grâce a des programmes de lutte contre la pauvreté comme le bolsa familia, et au regain de puissance du Brésil sur la scène internationale.
http://www.elpais.com/recorte/20091220elpepiint_3/XXLCO/Ies/Dilma_Rousseff_Lula_da_Silva.jpg
Les syndicats espagnols ont appelé à la grêve générale mercredi 29 septembre pour protester contre la réforme du marché du travail de José Luis Zapatero. Cette grêve a été suivie par plus de 70% des salariés selon les syndicats. L'Espagne a d'ailleurs vue sa note dégradée par l'agence Moody's et n'a désormais plus la note maximale de confiance sur les marchés. Cependant malgré les faibles perspectives de croissance de l'Espagne, Moody's n'a reculé la note que d'un cran ce qui permet à l'Espagne de garder une certaine marge de manoeuvre.

Encore une démission à la Maison Blanche, et non des moindres, c'est celle de Rahm Emmanuel: le sécrétaire général de la Maison Blanche. Considéré comme l'homme le plus important à la Maison Blanche après le président, Rahmbo ambitionne désormais de conquérir la mairie de Chicago. Il sera remplacé par Peter Rouse. A un mois des élections de mi-mandat, Obama change totalement d'équipe avant de commencer une deuxième partie de mandat qui s'annonce déjà plus ardue.

En Europe, Silvio Berlusconi a obtenu un vote de confiance des chambres, évitant ainsi de nouvelles élections anticipées. Lors de ce vote il a pu compter sur les voix des dissidents menés par Gianfranco Fini. Au Portugal, le premier ministre José Socrates a annoncé, sous la pression de l'UE, un plan d'austérité pour ramener le déficit à 4,3% d'ici à 2011. Le déficit public du Portugal s'élève aujourd'hui à 7,5%. En Irlande, le déficit et la dette s'envole, le premier devant monter à 100% du PIB et le second devrait atteindre le taux vertigineux de 32%. L'Irlande doit sa situation au coût du sauvetage de son système bancaire il y a deux semaines.

Dmitri Medvedev, a évincé Louri Loujkov de la mairie de Mocou. Cette éviction est vue comme un acte d'émancipation du président russe de la tutelle de Vladimir Poutine. En effet le maire de moscou était l'un des pilliers du système Poutine mais aussi un critique régulier de Medvedev. Officiellement, le maire de moscou est évincé suite à sa gestion de la canicule cet été. Depuis 2004, les dirigeants locaux russes dépendent du Kremlin.

En Ukraine, un arrété de la cour constitutionelle oriente le régime vers un régime présidentiel, le président récupérant des prérogatives qu'il avait perdu en 2004 concernant la formation du gouvernement. L'opposition dénonce un déni de démocratie.

Tentative avortée de coup d'Etat en Equateur, le président Correa ayant été retenu prisonnier quelques heures de policiers mutins. Cette tentative est venu ponctuer une journée de trouble liée au coupe budgétaire annoncé par le président, proche d'Hugo Chavez. L'Equateur est un des pays les plus instable d'Amerique du Sud celui-ci ayant connu 3 presidents renversés par la rue de 1996 à 2006.

Election législative en Bosnie, la participation est un enjeu important de ce scrutin, dans un pays fatigué par une précédente législative ayant complétement paralysé le pays politiquement. Les lettons votent également pour élire leurs députés.
http://trendsupdates.com/wp-content/uploads/2009/03/nouri-al-maliki.jpg
Espoir de sortie de crise politique en Irak. Dans l'incertitude politique la plus totale après les législatives de mars dernier, l'Irak connait très vraissemblablement le nom de son nouveau premier ministre: Nouri al Maliki, le premier ministre sortant. En effet, le principal bloc chiite soutient Maliki dans la formation d'un gouvernement de coalition, ce dernier dispose désormais du soutient de 132 députés sur 325, et se pose comme l'homme étant le mieux à meme de trouver un accord de coalition, même si le chemin menant à cet accord est encore long.

Oussama Ben Laden aurait posté un nouvel enregistrement sur un site islamiste, le message n'a cependant pas encore été authentifié

Cette revue de presse vous a plu n'hesitez pas a en faire profiter vos amis

Commenter cet article

Fabien 14/10/2010 18:49


Félicitations pour ces revues de presse très complètes !


Jean 04/10/2010 13:19


Petite rectification. Bernard Accoyer n'a pas empêché l'opposition de s'exprimer sur le texte, il a mis fin aux explications de vote des 160 députés de l'opposition lorsque le temps de parole de
l'opposition fut écoulé. C'est tout à fait différent.